Vue d'ensemble

Le site APHLIS affiche les estimations de pertes post-récolte (PPR) pour les cultures céréalières de l'Afrique sub-saharienne, pour chaque pays et pour leurs provinces. La calculatrice PPR qui rend ces estimations peut également être téléchargé en tant que feuille de calcul Excel où les valeurs par défaut peuvent être modifiées selon les préférences des utilisateurs. Pour se renseigner sur toutes les facilités de APHLIS et comment les pertes sont calculées cliquez ici pour voir le guide pour Comprendre APHLIS .

Les estimations des pertes post-récolte sont des données importantes pour les décideurs, pour le personnel de la sécurité alimentaire faisant des estimations de l'approvisionnement en céréales et pour les praticiens agricoles pour planifier et gérer les interventions pour réduire les pertes post-récolte. Avant l'introduction d’APHLIS, l'origine et la justification des chiffres PPRs n'étaient pas fondées. APHLIS a été créé pour produire des chiffres pour les PPR de céréales d'une manière totalement transparente et d'une manière qui peut permettre la mise à jour des estimations PPR dès que de nouvelles données deviennent disponibles. Les pertes post-récolte sont présentés comme des cartes et des tableaux, pour voir les tableaux cliquez sur tableaux de pertes . Il existe trois types de tableaux qui montrent différents -

  • % De perte de poids cumulé de la production,
  • le poids réel de grain perdu de production, et
  • la densité de perte, ce qui est la perte de poids par unité de surface (de tonne/km2) de la province concernée. Cela permet aux utilisateurs d'évaluer l'importance relative des pertes entre les différentes provinces.
Les pertes cumulées en % de la production et de la densité de perte peuvent également être affichée sous forme de cartes telles que c’est illustré ci-dessous, qui peut facilement être inséré dans des rapports. Pour un aperçu rapide des dernières cartes cliquez sur aperçu rapide des pertespour plus de détails cartographie interactive, cliquez sur Cartes interactives.

Il y a cinq éléments de base du système.

  • Une base de données qui détienne les données agricoles clés par pays et par province pour la plupart des pays d'Afrique sub-saharienne.
  • Un réseau d'experts locaux - le Réseau APHLIS - qui fournit des données agricoles et vérifie les estimations PPR.
  • Une calculatrice PPR qui détermine une perte de poids cumulé en % (PPR) en utilisant les informations dans la base de données et un profil de PPR (PPR typiques engagés à chaque étape de la chaîne post-récolte) pour les conditions spécifiques en question. Les pertes estimées sont affichés par type de culture dans les tables de la région, le pays et la province. Ceux-ci sont accessibles à partir du bouton « pertes tableaux de pertes » sur la colonne de gauche.
  • Les cartes de pertes interactives affichent les pertes pour le type de céréales par province ainsi que d'autres données telles que les types de climat (par code Köppen) pour les provinces dans le domaine de l'étude et l'incidence de la grand capucin.
  • La calculatrice PPR téléchargeable avec laquelle l'utilisateur peut définir la plupart des valeurs par défaut.

Quels sont les PPR

Pertes post-récolte se produisent pendant la récolte et le traitement en raison de l'éclatement du grain, en raison de fuites pendant le transport et résultent également de biodégradabilité à toutes les étapes de la chaîne post-récolte, y compris le stockage. Les principaux agents de la biodégradation sont les moisissures, les insectes, les rongeurs et les oiseaux. Une variété d'insectes ravageurs, comme le grand capucin de maïs, montré ici sur le grain de maïs, sont une des causes de pertes post-récolte. Ils commencent leur attaque dans la culture mature dans le champ et sont transférés dans le stockage.


Le grand capucin du maïs (Prostephanus truncatus), un ravageur du maïs stocké.

Chaque étape de la chaîne post-récolte peut avoir ses propres pertes de poids associées, un exemple est illustré ci-dessous avec un écart typique de perte de poids pour chaque étape, mais il est important de se rappeler que les pertes varient considérablement en fonction de la récolte de céréales en question, l'agro-conditions climatiques, l'échelle de l'agriculture, de saison en saison et d'année en année. APHLIS prend en compte une partie de cette variation en fonction de la quantité de données transmises par le réseau APHLIS.


Gammes typiques de pertes de poids pour les différents maillons de la chaîne post-récolte.

Le Réseau APHLIS

Le réseau d'experts locaux de APHLIS est chargé de la collecte de quelques-unes des données nécessaires pour effectuer les calculs de perte. Les experts ont leur propre accès à la base de données APHLIS et entrer les chiffres de production et des données sur les facteurs saisonniers qui affectent les pertes. Lorsque cela est possible, ils sont également encouragés à soumettre des données sur les pertes.

Comprendre les chiffres de pertes

Sur APHLIS, les PPR estimés sont égale à la réduction du poids des grains prêts à consommer grain encourue lors des opérations de récolte, de stockage agricole, le transport et le stockage de marché et en particulier –

  • Refléter les pertes de quantité (perte de poids), le changement de qualité n'est pertinente que si la nourriture n'est plus apte à la consommation humaine.
  • Inclure grain renversé lors de la manipulation ou donné à des agriculteurs les animaux à consommer ces céréales n'est plus disponible pour la consommation humaine, même si les animaux sont une composante des paysans les moyens de subsistance.
  • Proviennent de la production de cette année, les céréales de la saison précédente (s) sont les stocks de report et traitées séparément.
  • Sont signalés pour les unités nationales et sous-nationales (provinces) qui suivent une délimitation politique plutôt que de limites agro-climatiques.
  • Ne pas tenir compte des pertes de transformation des céréales.

Les chiffres de perte en APHLIS sont «des meilleures estimations» des pertes qui se produisent entre les provinces. Les pertes réelles subies par les agriculteurs sont susceptibles de varier considérablement d'une localité à une autre, à la fois entre les saisons et entre les années. Comme provinces couvrent normalement de vastes zones géographiques, les estimations de pertes provinciales sont des généralisations. Si les estimations sont nécessaires pour l'emplacement spécifique, les utilisateurs doivent travailler avec la calculatrice téléchargeable où les valeurs par défaut peuvent être modifiées APHLIS selon l'emplacement concerné.

Les estimations de pertes de APHLIS ne prennent en compte des pertes de poids, mais la qualité pertes peuvent également être importantes et aboutissent souvent à des agriculteurs de vendre leur grain de moins. Les pertes de qualité sont difficiles à prendre en compte dans un système comme APHLIS mais les praticiens travaillant sur des projets pour réduire les pertes post-récolte devraient s'efforcer de les mesurer. Plus d'informations à ce sujet peut être trouvée dans le rapport APHLIS Examen des Pertes Qualitative .

APHLIS offre également des conseils sur la façon de recueillir de nouvelles données de perte de poids et des données sur les facteurs saisonniers qui affectent les pertes. Le guide collecte de nouvelles données de pertes, vous trouverez des instructions pas à pas pour les scientifiques post-récolte qui souhaitent adopter une approche rapide, systématique en vue de générer de nouvelles estimations de pertes. Un questionnaire est disponible qui peut être utilisé dans des entretiens en face-à-face ou par téléphone avec des spécialistes agricoles qui peuvent fournir des données saisonnières pour les régions d'un pays où ils ont des connaissances spécialisées.

Pour plus d'informations sur la situation et les pertes post-récolte dans certains pays, consulter les Récits Pays. Celles-ci varient dans la quantité d'informations disponibles. A présent ils sont disponibles pour quelques pays uniquement. Les récits pays mettent les estimations de pertes APHLIS dans un contexte national et, si possible, examiner la validité des estimations de APHLIS.

Avertissements sur les estimations PPR

Lorsque les utilisateurs demandent des estimations PPR pour culture particulière, dans une province donnée, alors un ensemble prédéterminé de valeurs PPR appropriés pour chaque étape de la chaîne de PH est inséré dans la calculatrice PPR. Cette série de chiffres est appelé un «profil PPR ». Un problème rencontré dans la recherche pour fournir des profils de PH est que pour beaucoup de provinces, il n'existe pas de données spécifiques PPR. Il est donc inévitable que différentes provinces auront à partager les mêmes données. Ceci a été réalisé en regroupant les provinces de nombreux pays qui sont fondamentalement similaire à l'égard des facteurs qui influencent les PPR, la méthode la plus pratique de le faire est basée sur la classification de climat. Climats ont été classés dans l'une des trois type, tropical savane / forêt, aride / désert ou tempéré chaud. Pour chaque culture, il y a un profil de PPR pour chaque climat, donc avec sept cultures, il y a un total de 21 profils. Lors de l'assemblage des profils de PPR, il est nécessaire de créer des chiffres de perte généralisées pour chaque étape de la chaîne de post récolte. Ces chiffres généralisées ont été obtenus de toutes les estimations disponibles par 1) l'élimination des valeurs aberrantes, 2) éviter l'utilisation de « données de questionnaire / devinestimer où il y a des estimations de pertes mesurées suffisantes, et 3) une moyenne de ce qui restait des données. Cependant, dans de nombreux cas, les profils PPR sont très généralisée, c'est à dire ne sont pas composé de chiffres de perte de la même céréale ou de la même région climatique en question. Pour tenir compte de cette problématique de qualité des chiffres, chaque chiffre est classé selon l’origine, «même» ou «autre», et selon la fiabilité « mesurée » ou « questionnaire / devinestimer ». D'une manière générale, les estimations de pertes du modèle peuvent être considérés comme plus fiables quand ils sont des «mêmes » situations et sont « mesurés ». Comme les profils de PPR utilisées par le calculateur PPR sont destinés à être spécifiques aux cultures et de la région pour lesquels ils ont été développés, la calculatrice ne doit pas être utilisé pour l'estimation des pertes pour d'autres cultures, systèmes d'exploitation ou des régions. Les estimations PPR sont fondées sur les meilleures données disponibles, mais ce n'est pas nécessairement très précis. Si des données plus à jour sont à portée de main, puis ceux-ci pourraient être utilisés en utilisant la calculatrice PPR téléchargeable et en modifiant les valeurs par défaut.

Commentaires sur des estimations PPR et contribution de nouvelles données

Contactez-nous pour améliorer les informations sur l'utilisation du système. Nous sommes impatients de recevoir les chiffres de pertes bien documentés à ajouter à la base de données, d'apprendre des réussites ou des échecs dans l'utilisation du système et des suggestions d'amélioration.

Désistement

La Commission européenne et ses agents n'assument aucune responsabilité quant à l'exactitude ou non des données ou des estimations obtenues à partir de APHLIS. Ceux-ci sont fournis entièrement au risque de l'utilisateur.